Achat immobilier

Conseils pour l’achat d’un local commercial

Beaucoup de paramètres peuvent entrer en compte lors de l’acquisition d’un local commercial. Bien entendu, le potentiel acheteur doit faire preuve de perspicacité dans la conduite d’une telle opération qui pourrait être déterminante pour la rentabilité de son commerce. Une méprise peut s’avérer vite préjudiciable pour l’investissement consenti par l’acquéreur. Pour faire une bonne affaire, cet article vous présente quelques conseils qui vous seront très utiles lors de l’achat d’un local commercial.

Une question de stratégie

La configuration actuelle de l’économie de marché implique la prise en compte d’un certain nombre de critères susceptibles d’aider à mener à bien un projet d’investissement. En la matière, l’un des principaux éléments à intégrer dans le montage d’un business, en dehors de la nature des services proposés reste de toute évidence, l’acquisition du local. Où se situer pour accroître ses chances de visibilité ? Quelle est la réglementation légale en la matière  ? Autant de paramètres que doit nécessairement maîtriser le potentiel acquéreur avant d’envisager son achat. Le succès d’une telle opération dépend avant tout du niveau de préparation que se donnera l’investisseur avant le début de son aventure.

L’importance de bénéficier des bons conseils avant votre opération

Un local est avant tout le point d’ancrage de toute activité économique. C’est à partir de là que s’effectuent toutes les opérations. C’est aussi là que se décide la politique de coordination des activités et que se dégagent les perspectives en vue d’une croissance des affaires. Contrairement à la location, l’achat d’un local commercial permet au propriétaire de se mettre à l’abri des éventuelles fluctuations au niveau du coût du loyer. Il faut dire que celles-ci peuvent avoir de grosses répercussions sur l’évolution de l’activité. Dans le même registre, un propriétaire peut décider de ne pas renouveler le contrat de location en fin de bail.

Une telle situation sera de toute évidence préjudiciable au chef d’entreprise qui n’aura d’autre choix que d’envisager un déménagement, donc une redirection de sa clientèle. Or, si le local est acheté en bonne et due forme, ces désagréments sont clairement susceptibles d’être évités pour maintenir la stabilité de l’entreprise. Par ailleurs, l’un des principaux avantages de l’achat d’un local commercial demeure dans le fait qu’il permet à l’entreprise de se constituer un patrimoine et d’accroître sa valeur totale. Dans le cas où ces facteurs sont mal appréhendés, les chances de faire fructifier votre investissement s’amincissent considérablement. L’achat a l’avantage de pérenniser l’activité d’une entreprise sur un même site pendant plusieurs années.

Premier conseil : tenir compte de l’environnement et de la configuration du local

Au cas où vous optez pour l’achat d’un local commercial, vous serez amené à tenir compte d’un certain nombre de critères qui détermineront la réussite ou non de vos affaires. Tout d’abord, il vous faudra maîtriser l’environnement dans lequel vous comptez vous installer. Si vous songez par exemple à investir dans la commercialisation de produits laitiers manufacturés, votre cible sera donc la masse populaire. Vous devrez donc choisir un environnement social où les populations sont susceptibles de consommer de tels produits. À partir de ce moment, votre priorité sera de vous installer dans une rue passante très animée, de sorte à vous rendre visible par vos potentiels clients.

Il ne faudra certainement pas chercher à former un attelage disparate avec des commerces ou des magasins de ventes de vêtements. Vous n’êtes pas sûrs de vous faire beaucoup de clients ! La raison est toute simple. Ceux qui arpenteront cette rue viendront essentiellement pour chercher ce qu’il y a de neuf en termes de tendances vestimentaires ou tout simplement, pour se prendre quelques vêtements. Votre localisation dans un tel environnement ne sera pas faite pour arranger vos affaires. Ne soyez donc pas étonné, si vous vous faites  » tirer les oreilles par un passant  » qui vous demande de déménager ! Ils seront nombreux, ces clients qui ne cacheront pas leur étonnement de vous voir ainsi installé.

Ensuite, vous devrez étudier la configuration du local. Les dimensions de la surface correspondent-elles aux exigences de l’activité que vous comptez mener ? Vos projections doivent alors s’établir dans le moyen et le long terme pour être sûr de vous rapprocher au mieux de vos objectifs. La prise en compte de ce paramètre peut évoluer très rapidement en fonction de la nature de votre activité.

Achat immobilier

Deuxième conseil : l’analyse du coût et les diagnostics à mener

Le coût est un facteur très important que vous devez également considérer. Cet aspect peut représenter pour les candidats à l’achat d’un local commercial, l’élément central de l’opération. Il est clair qu’il ne vous sera pas judicieux de consentir des efforts surréalistes, voire de vous endetter pour acquérir un local sur la simple base de votre attirance personnelle pour le local. En réalisant un investissement de ce type, vous devrez inconditionnellement intégrer les résultats de l’étude de marché que vous aurez préalablement menée dans la première phase de l’élaboration de votre projet. Ce n’est qu’à partir de là que vous pourrez déterminer si oui ou non, le montant qui vous est exigé cadre avec vos projections de chiffres d’affaires.

Passé cette étape, il vous faudra procéder à un diagnostic immobilier pour vous assurer de l’état réel du bâtiment et des éventuels travaux à y réaliser pour le rendre conforme. La finalisation du dossier d’achat doit être complétée d’un DPE, Diagnostic de Performance Énergétique, requis pour les surfaces commerciales. Ce diagnostic doit être exécuté par un diagnostiqueur formé et certifié « avec mention ».

L’une des dernières étapes à laquelle vous serez soumis sera le diagnostic d’accessibilité. En tant qu’Établissement Recevant du Public, ERP, le local commercial doit répondre aux normes de sécurité et d’accessibilité exigées par la réglementation en vigueur.

Bref résumé des cinq critères à prendre en compte

Dans tous les cas de figure, procéder à l’achat d’un local exigera de l’investisseur une préparation minutieuse. Faire les choses avec précipitation sans avoir au préalable maîtrisé l’environnement économique dans lequel on souhaite s’installer peut vite tourner à la catastrophe pour le potentiel investisseur. Chaque étape dans l’aboutissement de l’opération se trouve être déterminante, et ce, depuis l’étude de marché, jusqu’à l’acquisition effective du local. Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que plus votre achat est effectué en connaissance de cause, plus le risque de regretter votre investissement s’éloigne.

Ces cinq éléments évoqués plus haut (l’environnement du local, sa configuration, son coût, le diagnostic immobilier et le diagnostic d’accessibilité) devront constituer une boussole, dont vous aurez impérativement besoin pour mener à bien l’achat de votre local commercial. Au-delà de l’étude de marché qui servira de base au lancement de votre projet d’investissement, il vous faudra prendre en compte ces cinq éléments clés. Ce sont eux qui vous permettront de vous conformer à la réglementation en vigueur et d’effectuer un bon investissement.