Acte de vente

Conseils pour la vente d’un local commercial

Le secteur de l’immobilier est en pleine expansion depuis de nombreuses années. Qu’il s’agisse de vente ou d’achat d’un bien immeuble ou d’un local commercial, le respect de certaines règles garantit une bonne affaire. En matière de vente d’un local commercial par exemple, il existe de belles astuces simples, mais efficaces pour réaliser de bons profits. De l’évaluation du prix du local à l’affichage de belles annonces, il est important de mener les bonnes démarches pour réaliser une bonne affaire. Avez-vous un local commercial que vous souhaitez mettre en vente ? Découvrez dans cet article tous les conseils nécessaires pour réussir votre opération.

Pensez à la rénovation de votre local commercial

Quel que soit le bien concerné, il est toujours profitable de penser à sa rénovation avant de le mettre en vente. En investissant dans la rénovation de votre local, vous profitez de plusieurs avantages. D’abord, vous modifiez l’aspect de votre local et vous le rendez beaucoup plus attrayant. L’avantage direct est que vous attirez plus de clients et plus de potentiels acheteurs. Ensuite, en faisant la rénovation, vous pouvez également faire monter les enchères.

Ce faisant, vous pourrez choisir facilement l’offre qui vous convient. Enfin, votre local répondrait aux normes de sécurité et de confort établies par les différentes lois en matière de biens immobiliers.

Informez le locataire du local dans le cas d’un bien commercial loué

Si votre local commercial est en bail, vous ne pouvez pas le vendre sans en informer au préalable votre locataire. C’est une étape importante aussi bien pour vous que pour le potentiel acheteur. Juridiquement, il s’agit d’une étape obligatoire, car avec la loi Pinel du 18 juin 2014, le locataire possède un droit de préemption en matière d’achat du local commercial qu’il occupe.

Il est possible d’envoyer alors un courrier à votre locataire afin de l’informer des conditions de vente ainsi que du prix proposé. Ce courrier tient également lieu d’offre de vente à laquelle votre locataire pourrait répondre de manière favorable. Dans le cas où le locataire présent ne serait pas intéressé, vous pourriez céder votre local à une autre personne intéressée.

Déterminez le prix de vente du local commercial

De nombreux vendeurs de locaux dédiés au commerce ont du mal à trouver des preneurs pour leurs locaux, car ils fixent des prix disproportionnés par rapport à la valeur réelle de leurs biens. Il est important d’éviter ce piège en procédant à une évaluation du prix de votre local. Cette estimation préalable présente de nombreux avantages. D’une part, elle permet de ne pas surestimer son local. À l’évidence, les acheteurs ne trouveront pas sérieux un vendeur qui fixe un prix très élevé par rapport au bien qu’il vend. Il est donc essentiel de faire l’évaluation afin de ne pas faire fuir les potentiels clients.

D’autre part, l’évaluation permet de ne pas sous-estimer la valeur de votre local. Il serait tout à fait dommage de vous rendre compte une fois la vente conclue, que vous auriez pu céder votre bien au double du prix auquel vous l’avez finalement vendu. En déterminant approximativement le prix de votre local, vous êtes certain de ne pas faire une mauvaise affaire et de rester dans la marge idéale.

L’évaluation de votre bien devra prendre en compte la situation du bien, l’agencement du local, les dispositifs de sécurité, l’état des murs, etc.

Pensez à mettre une bonne annonce

Si vous êtes vendeur d’un local destiné au commerce, il faudra bien réfléchir à une politique d’annonce de l’offre. Une bonne annonce est parfois la clé pour trouver le bon acheteur pour son bien. De façon analogue, lorsque vous banalisez cette étape de l’annonce, il est difficile d’attirer de potentiels acheteurs.

Cela dit, votre annonce doit être bien rédigée. Elle doit être écrite et doit comporter toutes les informations nécessaires en rapport avec votre bien. En lisant votre annonce, les clients doivent arriver à se faire une idée de la nature de votre local. Aussi, il faut penser aux meilleurs endroits pour publier votre annonce.

Vous pouvez choisir des sites d’annonces et de ventes en ligne ou encore des journaux reconnus. Il faudra faire néanmoins attention à choisir un site ou un journal qui traite de ventes de locaux commerciaux.

Rencontrez en personne les potentiels acheteurs

Si vous vous occupez vous-même de la cession de votre bien commercial, il est bénéfique de fixer des rendez-vous avec vos potentiels clients afin de les rencontrer. Face à face, vous pourrez réussir à les convaincre d’acheter votre local au prix que vous souhaitez. Vous aurez les arguments nécessaires pour vendre à un bon prix votre bien.

Aussi, en leur donnant un rendez-vous, vous leur témoignez de l’intérêt. C’est une bonne stratégie pour jouer sur la psychologie de votre acheteur. Seulement, il est important de bien soigner votre apparence lors de vos rendez-vous. C’est également un aspect qui compte pour beaucoup dans les affaires. Allez à la rencontre de plusieurs acheteurs, comparez les différentes offres et décidez enfin de celle qui vous convient le plus.

Acte de vente

Pensez à faire signer un compromis de vente

Lorsque vous avez déterminé un acheteur pour votre local commercial, il est important de prendre certaines mesures afin que la procédure n’échoue pas. À titre d’exemple, il est conseillé de faire signer un compromis de vente. C’est un document qui permet aux deux parties de s’accorder sur le prix ainsi que sur les différentes modalités.

En pensant à la signature d’un tel document, vous pouvez également réussir à obtenir par exemple un prêt bancaire à l’issue de la conclusion de l’acte de vente.

Ne négligez pas la signature de l’acte de cession du local commercial

À la signature du compromis de vente du local, le processus est pratiquement achevé. Seulement, il faudra également faire attention à ne pas négliger la signature de l’acte de cession du local. C’est la dernière ligne droite de la procédure et si elle connaît des vices, l’acte de vente pourrait n’avoir aucune valeur juridique.

Cela dit, le document doit être rédigé avec le plus grand soin possible. Il est préférable d’en confier la rédaction à un professionnel du droit (avocat, notaire, etc.). Vérifiez bien si l’acte que vous signez contient le prix ainsi que les différentes conditions de cession du local.

Déléguez toute la procédure à une agence immobilière

Si vous n’avez aucune compétence en matière immobilière ou si vous n’avez pas le temps de tout gérer, vous pouvez toujours tout confier à une agence immobilière. Il en existe plusieurs qui proposent des services de qualité. Comparez les offres et choisissez celle qui saura bien vendre votre local. De l’estimation du prix de votre bien à sa vente, l’agence peut s’occuper absolument de tout.